Lors de l’exécution d’une installation électrique, il est essentiel d’être extrêmement prudent, car manipuler de l’électricité n’est pas une tâche simple. Il existe quelques règles de base notamment spécifiées par la norme NF C 15-100, qui définissent et réglementent l’installation et le fonctionnement de votre circuit électrique pour assurer la sécurité de votre logement et de vos biens. 

 

Découvrez dans cet article les conseils à suivre pour réaliser la mise aux normes électriques. 

La nécessité de la norme NF C 15-100 pour votre installation électrique

Cette norme NF C 15-100 a été mise en place pour la première fois en 1969, avant d’être changée pour garantir plus de sécurité et éviter les accidents du travail lors l’installation d’un tableau électrique. Les modifications les plus récentes à la loi ont été apportées en 2016. 

 

Le respect de la norme NF C 15-100 permet de garantir une sécurité et un bon fonctionnement des systèmes électriques. En effet, que ce soit dans le cadre d’une construction neuve ou d’une rénovation,  le respect des normes électriques est exigé. Si l’installation électrique ne répond pas aux normes, l’habitation ne pourra pas se raccorder au réseau de distribution électrique.

 

Alors que la création de circuits électriques est basée sur des paramètres logiques et que chaque schéma électrique suit une méthode spécifique, la mise aux normes électriques d’une installation électrique reste difficile. Elle nécessite l’intervention des experts qualifiés. De nombreux incendies ont été déclenchés par des installations défectueuses ou rafistolées. Pour éviter ceci, il est important de respecter les règles de base pour un bon circuit électrique.

Les composants obligatoires d’une installation électrique

Pour assurer un bon circuit électrique, il faut obligatoirement posséder : 

  • Un disjoncteur différentiel ou de branchement.
  • Une prise de terre de haute qualité qui redirige les courants sous le sol.
  • Un tableau de répartition constitué en coupe-circuits.

Une installation électrique peut également comprendre d’autres composants tels qu’un tableau électrique, un contacteur, un compteur et un délesteur. Mais aussi des conducteurs en fonction des besoins de votre logement, des branchements électriques sécurisés par une gaine ou des baguettes rigides pour renforcer la sécurité dans certaines zones comme les zones humidifiées. En ce qui concerne le circuit électrique, le câblage se fait avec différentes sections des fils. Les prises électriques doivent également respecter les normes de sécurité quant à leur emplacement et leur nombre dans chaque pièce de l’habitation.

L’obligation d’un diagnostic électrique pour une installation électrique domestique assurée

Avant de mettre une installation électrique aux normes, il est nécessaire d’anticiper le diagnostic électrique obligatoire. C’est une étape essentielle qui fait partie d’un diagnostic immobilier obligatoire dans le cadre de la location ou de la vente d’une habitation. 

Le diagnostic obligatoire dans le cadre de la vente de son logement

Le diagnostic électrique doit être forcément réalisé en cas de vente d’une habitation ou d’un appartement, le processus est le même. Il doit être complété et joint au dossier contenant toutes les autres techniques de diagnostic proposées lors de la signature du compromis de vente. Si la loi n’impose ce diagnostic que pour les biens dont les installations ont plus de 15 ans, de plus en plus d’acquéreurs feront la demande d’installation plus récente.

Le diagnostic obligatoire dans le cas de la location de son habitation 

Comme pour la vente, la loi rendant obligatoire le diagnostic des habitations louées avec un circuit électrique de plus de 15 ans pour améliorer la sécurité des logements et éviter les phénomènes de surintensité. 

Le diagnostic électrique à réaliser pour une ancienne installation 

Les installations électriques sont l’une des causes les plus courantes d’accidents domestiques. Dans le cas d’un logement ancien, il est nécessaire d’effectuer une mise aux normes électriques pour assurer la sécurité de votre maison en cas d’une rénovation électrique. En fait, même un défaut mineur dans une installation électrique peut avoir des conséquences désastreuses, voire mortelles.

 

Une inspection approfondie de l’installation est essentielle dans ce cas là pour sécuriser votre habitation. La première étape pour mettre une ancienne installation électrique mise aux normes consiste à effectuer un diagnostic par un expert en électricité. Ce professionnel spécialisé va examiner le circuit électrique de votre maison. Il contrôlera les différents points d’alimentation électriques de vos appareils ainsi que le raccord à la terre dans les zones à risques pour estimer le danger potentiel de votre installation électrique. Le tableau électrique sera également testé. L’expert se garantir que cet appareil possède tous les composants nécessaires. Une fois ce diagnostic effectué, il vous délivrera soit une attestation de conformité, soit vous invitera à effectuer les travaux électriques essentiels à votre sécurité.

Le respect de norme de sécurité pour une Installation électrique domestique

La norme NF C 15-100 établit une liste d’exigences à respecter pour une installation domestique sécurisée. En effet, vous devez respecter ces prérogatives :

 

  • Les nombres et les emplacements dans chaque pièce des prises électriques, interrupteurs, prises RJ45 et socles DCL pour l’éclairage de chaque chambre.
  • Le tableau électrique avec un schéma de circuit électrique et les équipements de protections à savoir : le disjoncteur différentiel 500 mA et le disjoncteur divisionnaire.
  • Le nombre de circuits électriques spécifiques.
  • Parafoudre.
  • Gaine Technique du Logement.

 

FAQ 

  1. Quelle norme pour une installation électrique dans une salle de bain ?

Un niveau élevé d’humidité et d’eau dans une salle de bain peut perturber l’installation électrique de votre maison. Un dysfonctionnement au niveau de l’installation peut entraîner un sinistre électrique potentiellement mortel. Dans ce cas, il est primordial de respecter la norme NF-C1500 dans une salle de bain pour assurer votre sécurité.

  1. Comment savoir si un tableau électrique est conforme à la norme NF-C1500 ?

Pour assurer que votre installation électrique est mise aux normes, vous devez vérifier la présence d’un équipement de coupure générale 30mA au niveau de votre tableau électrique qui se charge de détecter les fuites de courant.

  1. Comment installer un tableau électrique aux normes ?

Selon la norme de sécurité, le tableau électrique doit être installé dans un espace technique électrique de logement avec les manettes des disjoncteurs divisionnaires à une hauteur minimale de 0,50 m ou de 0,90 m et une hauteur maximale de 1,80 m.

Article précédentComment isoler des combles perdus ?
Article suivantComment faire sa demande de mise en service à EDF ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici